Saturday, May 10, 2014

Désormais nappy!

Après une très longue absence... Je reviens désormais nappy. Je partagerai ce parcours également.  J’aime écrire et mes blogs me permettent de partager mon hobby principal depuis quelques années, les cheveux.

Les cheveux naturels… Beaucoup tentent ce défi en Amérique. Les Américaines ont révolutionné la scène et le monde des cheveux. Plusieurs coiffeurs sont même confondus par cette "mode" qui ne semble pas vouloir passer, au contraire.

 En 2009, lorsque j'ai commencé mon parcours personnel vers la compréhension de mes cheveux, plusieurs faisaient déjà ce choix.

Pour ma part, à ce moment-là, j'étais dédié à la cause des cheveux défrisés mais en santé. Je voulais comprendre ce que ça prenait pour bien réussir avec des cheveux fins mais défrisés.  Pour moi, la longueur équivalait à la santé. Plus mes cheveux allongeaient, plus ils étaient en santé. C'est vrai, des cheveux abimés ne peuvent allonger. Dire que tu gardes tes cheveux courts parce que tu préfères les cheveux en santé veut dire que tu ne sais comment avoir les cheveux longs et en santé.  Sans avoir des ambitions d’arriver aux cheveux jusqu’au fesse, les cheveux naturels en santé peuvent pousser et arriver plus loin que les cheveux défrisés.

Donc, si tu réussis à faire allonger tes cheveux de plusieurs centimètres de plus que ce que tu es habituée d'avoir, tu as réussi.  Dans mon cas, j'ai réussi mon parcours défrisée...  Je ne suis pas arrivée aussi loin que ce que j'aurais aimé, mais mes cheveux n'avaient jamais été aussi long auparavant.

Par contre, pour mes cheveux fins, l'effort était monumental. Mettre autant d'effort pour quelques centimètres ne semblait pas profitable. Donc, après avoir senti que j'avais tout appris ce qu'il fallait sur les cheveux défrisés, je commence le parcours à la découverte de mes cheveux naturels.

Pour le moment, je suis enchantée!  J'ai fait le Big Chop le 20 mars 2014. Presque 2 mois déjà...  Je suis très heureuse de découvrir mes cheveux à mesure qu'ils poussent.  

Pour moi, il n’était pas question de faire une transition.  Découvrir ses cheveux est important et plusieurs s’en prive.  Penser qu'on sera laide que parce que nos cheveux sont plus court est incroyable pour moi.  J'essaie d'être compréhensive, mais je pense que penser qu'on devient laid parce que nos cheveux sont différents présente une insécurité profonde. Une femme ne peut définir sa beauté par la longueur de ses cheveux.  Impossible.

Si tu te trouves déjà belle, il est impossible que des cheveux plus courts pour quelques mois détruisent cette croyance.

J'ai reçu plusieurs compliments.  Beaucoup plus que ce que j'attendais.  Beaucoup plus que j'aurais aimé recevoir.  Et comme je suis une personne qui aime analyser, je me suis dit que les compliments ne peuvent venir du fait que je suis plus jolie qu'avant (je ne trouve pas, je n'espère pas) mais plutôt du fait que les gens admirent le geste que j'ai commis parce que le courage qu'il prend à leurs yeux est énorme.

Je n'ai aucun mérite.  Juste la conviction de mes croyances.  J'ai décidé de tout coupé parce que je savais que faire une transition n'était pas une option pour moi.  Je suis plutôt de type impatient et paresseux. Les filles qui transitionnent font beaucoup de travail à mes yeux ce qui ne m'intéressait pas. Elle doivent cacher leurs cheveux, lisser, tresser et beaucoup de travail et d'heure pour des cheveux qui vont aller à poubelle dans quelques mois.  Moi, j'ai mis les cheveux droits à la poubelle tout de suite.  Pas de travail à faire et pas d’argent à dépenser…

 
En même temps, je suis en pause.  Je n'ai pas grand-chose à faire avec mes cheveux pour les prochains mois.  Je profite de cette pause.  Ça fait du bien.

Pendant que ça pousse, je découvre.  C’est très intéressant. 

Mon but cette fois-ci est plus humble que celui de mon parcours défrisée. J’aimerais dépasser la longueur que j’ai réussi à atteindre défrisée en 3 ans et si je réussis à continuer ce parcours plus longtemps, j’aimerais trouver une routine simple et efficace pour moi et mes filles.
 



No comments:

Post a Comment